Le PoinG de Détail – Les épées dans Conan le Barbare

Apocalypse Conan poing de détail

~ Warning spoil ~

Le PoinG de détail, loin de rendre hommage à notre borgne favori, s’attache à développer une théorie plus ou moins capillotractée à partir d’un détail d’une œuvre et avec l’impact d’un poing dans la gueule. Et pour ce premier numéro, on s’attaque à du lourd.

Conan le Barbare de John Milius, c’est des gros muscles, une putain de musique par Basil Pouledouris, un des meilleurs films des années 80 et… des épées, mais pas n’importe quelles épées. Aujourd’hui on va parler de celles de Conan et de ce qu’elles peuvent nous dire sur le film.


CE N’EST PAS UN NANAR !!!

Mesdames et messieurs, la meilleure B.O de film de tous les temps.

Arthur aime LE FOUTRE !

Bon on est d’accord pour dire que dans Conan il y a beaucoup de choses. On peut voir juste un divertissement burné jusqu’au cou de mâle alpha qui tabasse des chameaux autant que le Ainsi parlait Zarathoustra de notre temps. Honnêtement, c’est un mélange des deux. Et cette fois on va essayer de dégager une interprétation de l’utilisation que fait Conan de ses deux épées, l’épée forgée par son père et l’épée atlante qu’il obtient lui même.

Pour vous résumer rapidement le film, Conan c’est un cimmérien, et son village se fait massacrer par des méchants dont le chef se nomme Thulsa Doom. C’est pas cool. Conan il se fait réduire en esclavage, il se libère, vit des aventures qui l’amène à retrouver l’assassin de son peuple qui est gourou d’une secte cheloue, il le bute et c’est la fin. Grosso modo.

Mais avant de mourir, son père lui avait fait une super épée, qui a été confisquée par les méchants. Et quand il se libère, Conan trouve une nouvelle épée, qui est l’épée atlante. C’est de ces deux joujoux dont il va être question dans cet article.

Le film s’ouvre sur les plans de l’épée forgée par le père et la mère de Conan. Tout est dans l’enchainement des plans : sur le père au turbin, gros plan sur sa mère, puis gros plan sur le jeune Conan, à peine visible à travers les flammes de la forge. On assiste ici à une scène de naissance : le père et la mère sont présents pour donner vie à cette épée, frère immortel à qui Conan doit uniquement se fier. Distinguer le visage de l’enfant à travers les flammes souligne que c’est le même procédé de naissance.


Regardez la vidéo du Fossoyeur de Film.

L’un des thèmes presque freudien est celui de la paternité. À la fin du film, Conan récupère son épée d’enfance en combattant le bras droit de Thulsa Doom, Rexor. C’est le grand gourou en personne qui lui a donné durant le massacre au début du film. En la lui donnant, Thulsa Doom se pose en père, de la même façon que lorsque le père de Conan lui avait donné l’épée. Rexor est ainsi le fils symbolique de Thulsa Doom, et Conan l’abattant après un combat acharné représente un fratricide, mais peut-être aussi une compétition pour savoir lequel des deux est le plus digne du respect de leur « père ».

Lors de ce combat, toujours, Conan brise l’épée de son vrai père. On pourrait parler de ce point aussi : pourquoi John Milius a ressenti le besoin de faire briser l’épée d’enfance de Conan par Conan lui même ? On peut y voir un signe prémonitoire et la résolution totale de l’intrigue. L’épée brisée est celle faite par son père, et Thulsa Doom, dans un dernier discours pour sauver sa vie, tente de convaincre Conan qu’il est son père, que c’est grâce à lui qu’il est l’homme qu’il est devenu. Donc quelque part, briser l’épée de son père biologique est prémonitoire de Conan tuant le père de l’homme qu’il est devenu. En un sens, par cette épée, Conan poursuit le combat dans lequel a succombé son père en achevant son meurtrier, puisque c’est avec celle-là que son père s’est défendu au début du film.

Revenons à la première scène du film. Le fer fondu s’écoule dans le moule de la lame quand apparait le nom du film qui est le nom du héros, on le rappelle. Quand Conan retrouve son épée il ne la brise pas, il la reforme. L’épée EST Conan, il est lié à elle, il brise son enveloppe physique certes, mais il reconstitue ce qu’elle est à l’origine. Dans ses mains, même cassée, elle est plus entière que jamais.

Notons par ailleurs que Conan effectue avec cette épée une décapitation de son adversaire comme ce dernier avait fait à sa mère. Thulsa Doom a tué la mère de Conan sous ses yeux et réduit ce dernier en esclavage. Conan fait de même, il décapite Thulsa Doom devant ses fidèles, qui sont en un sens ses enfants, mais cette fois-ci pour les libérer de l’esclavage mental qu’exerce cet hypnotique gourou (joué par un James Earl Jones au regard pénétrant).

Apocalyspe Conan Thulsa Doom

C’est confirmé par une version antérieure du script qui devait comporter une voix-off finale de Conan :

CONAN

He pulls back the head of Thulsa Doom and the body falls back, sliding down the stairs. He stands full on, looking down on the thousands of lights, the head in one hand, his father’s broken sword in the other. Silence.

CONAN (voice over)
He was right — the answer was not in the blade but in the man… If my father was the light of day — Thulsa Doom was my night

CONAN

He sits on the steps and watches as the lines form myriad patterns of light far below him.

CONAN (voice over)
They were his children and now they were like so many orphans — but like myself — they were free.

Beaucoup d’éléments peuvent être remarqués dans cette ébauche de script, et notamment la dualité entre les deux « pères », chacun dans une main. Même si Thulsa Doom est la nuit de Conan, cela implique qu’il est aussi indispensable que son jour. Il lui reconnait même raison, preuve que son influence et son « enseignement » font du sens.

À ce moment là de l’analyse, on a un paradoxe : Conan brise le symbole de sa vie innée, l’épée, et le symbole de sa vie acquise, Thulsa Doom son père remplaçant. Mais Conan est fier de son origine, de son passé. Thulsa Doom est peut-être le père de l’homme qu’il est devenu, mais aussi celui qui l’a anéanti et  qui a tout pris. L’abattre avec son épée de cimmérien, c’est mettre un terme à sa vie d’esclave qui est le nœud d’un conflit émotionnel qui pousse le personnage jusqu’à la fin.

Apocalypse Conan esclave

Le film s’ouvre sur la citation de Nietzsche, « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». Tout ce film est une illustration de cette citation et plus largement de la théorie du Surhomme du même philosophe. Contrairement à ce qu’on pense d’ordinaire quand on parle de Conan, c’est un homme éduqué. Il connait les secrets des arts du combat, il sait lire et écrire, apprend la philosophie et la poésie. Mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain, cette citation de Juvénal complète celle de Nietzsche. Conan est « juste un homme » comme le dit son père au début du film et il deviendra roi de ses propres mains. Il tient son destin et ce sont ses capacités qui l’amèneront à transcender sa nature.

Apocalypse Conan roi

Durant sa vie de gladiateur, il finissait chacun de ses combats par saluer en croisant ses armes sur son torse. Il en fait de même à la fin de son combat avec le bras droit de Thulsa Doom en croisant l’épée de son père et l’épée atlante. Là où précédemment ce n’était qu’une question d’apparence, ce dernier salut est adressé à Crom, pour l’avoir gardé dans cette rude bataille, mais aussi à son père et à son aimée. L’apparence devient sens, le symbole devient symbolique, c’est une marque de respect et d’humilité, loin de l’aspect show sanglant de ses combats d’arène. En croisant les deux épées, il réconcilie passé et présent, l’inné et l’acquis. C’est un homme nouveau qui reconquiert ses origines, qui est de nouveau entier.

Où est-ce que le secret de l’acier se niche ? Le secret de l’acier est de prendre en main son destin. Pour mélanger l’enseignement de ses deux pères, le secret de l’acier est l’Homme, car l’acier n’est rien sans une main pour le brandir. Le secret de ces épées est qu’elles contiennent l’existence de leur possesseur, et leur symbolique révèlent toute la complexité derrière ce film qui mérite bien plus que d’être trainé dans la boue comme un vulgaire film d’action nanar des années 80.

Apocalypse Conan MisterMV

MisterMV ?!