Flèche Rouge – Young Scrolls

Fleche Rouge Young Scrolls

Young Scrolls

Les plus grands fantasmes de l’humanité reposent bien souvent sur des alliances impossibles, dans le temps ou dans l’espace. Qui n’a jamais rêvé d’un featuring entre Kendrick Lamar et 2Pac, de voir Robert Mitchum et Jean Gabin dans un un film d’Akira Kurosawa, ou de voir Zidane et Pelé partager le même terrain de foot ? Eh bien sachez que mon fantasme à moi a été accompli par une chaîne Youtube qui est sans nul doute la preuve ultime du génie humain : Young Scrolls


Ptit devildeal

Le nom Young Scrolls fait évidemment référence aux jeux Elders Scrolls, série emblématique de RPG qui ont marqués plusieurs générations de gamers par leurs cinq opus et leur MMORPG, et récemment la version en réalité virtuelle de Skyrim. Nombreux sont les joueurs de jeux vidéos de tout acabit à ne plus pouvoir compter les nuits blanches sur Oblivion ou Skyrim, et la licence est aujourd’hui une des plus cultes du jeu vidéo.

Outre les questions de gameplay et d’esthétique, les Elders Scrolls ont toujours été portés par leur musique remarquable et connue de tous, composée par le talentueux Jeremy Soule. Passionné de son travail, Young Scrolls publie un premier remix du thème DragonBornet c’est le déclic : ce qu’il manquait encore à ces jeux brillants, c’est l’EDM.


I’m a God

Je vois de l’autre côté de l’écran un sourcil sceptique se lever, et je le comprends, car on aurait jamais cru que Skyrim avait besoin de rap et de techno. Et c’est là tout le talent de Young Scrolls : ses compositions sont l’ultime cerise sur le gâteau colossal des Elders Scrolls, et sont de toute évidence bien plus indispensables à l’humanité et à la série que tous les mods réalisés à ce jour.


How can you kill a God ?

Young Scrolls explore tous les genres de musique dans ses remix, et à n’en pas douter, chaque joueur des Elders Scrolls saura trouver son bonheur dans les compositions de celui qui se définit lui-même comme le Tonal Architect de Youtube et du monde. Et on ne saurait que trop lui donner raison, car son oeuvre relève autant de la technologie que de la magie pure. Si vous préférez le rap gangsta et les instrus traps, écoutez donc le dernier EP de Baurus en personne.  Et si votre oreille balance plutôt vers la synthwave, Balmora Vice sera fait pour vous.

Y’a-il quelque chose de plus jubilatoire qu’un argonien au keytar ?

bendo na bendo

Que dire de plus sur ce bienfaiteur de l’humanité qu’est Young Scrolls ? Allier musique techno et Elders Scrolls était de toute évidence une inspiration divine, et seuls ses designs incroyables de T-shirts tiennent la comparaison avec sa musique. Young Scrolls poursuit en outre son exploration de la licence avec sa dernière vidéo, digne des plus grands trailers de vidéoclub. Et plus il va loin, plus c’est bon, alors ne vous privez pas, abonnez-vous à sa chaîne, et offrez vous un sublime T-Shirt sur sa boutique en ligne.