À propos

Tout ce que vous devez connaître avant la fin du monde

 

Apocalypse est un webzine sur les cultures alternatives et qui met en lumière ses acteurs par le biais d’articles, de chroniques ou en leur donnant la parole.

Apocalypse voit la culture en grand : cinéma, musique, littérature, arts numériques, internet, art visuels, philosophie et parfois plus.

Apocalypse préfère Bertrand Mandico à Steven Spielberg, The War on Drugs à Lorenzo, H.P. Lovecraft à Guillaume Musso, Shadow of the Colossus à Call of Duty, Alt 236 à Norman fait des vidéos, M.C. Escher à Edouard Manet, JCVD à BHL.

Apocalypse, c’est le seul endroit où l’on peut lire quantité d’articles divers : une rétrospective de la vaporwave, un décryptage de Death Grips, un article sur la poésie dans le jeu vidéo, une discussion sur l’abstract hip-hop avec Al’Tarba, une enquête sur l’influence des Giallo au cinéma, une réflexion autour de la série animée Batman des années 90 ou encore des interviews « Apocalypse ».

Apocalypse tend à être un (le seul ?) média qui prend les vidéastes sur internet au sérieux : que ce soit à travers d’interviews, de décryptages de tendances ou encore avec Flèche Rouge, la chronique qui vous fait découvrir une chaîne YouTube qui mérite plus d’attention.

Apocalypse tente également de remettre au goût du jour le plaisir de lire des chroniques complètement subjectives, une tradition du gonzo qui se perd dans un monde médiatique où l’objectivité est trop souvent vue comme gage de qualité.

Apocalypse, c’est aussi beaucoup de conneries : Savoir inutile, Verse-sel, L’éloge, La Notice sont autant de formats qui, malgré leur teneur en informations, sont principalement là pour divertir les foules et leur faire oublier que la fin du monde arrive à grand pas.

Apocalypse s’adresse à tous ceux qui on en marre d’avoir toujours les mêmes infos qui circulent sur leur fil d’actualités, à tous ceux qui souhaitent conquérir de nouveaux horizons culturels et à tous ceux qui ont foi en l’avenir des cultures indé tout en sachant que la fin de notre ère ne saurait tarder.

Apocalypse est composé de quatre cavaliers-rédacteurs-nihilistes (Conquête, Guerre, Famine et Mort) et d’une illustratrice de talent (La Paukalypse). Ils sont les témoins d’une jeunesse sacrifiée, qui accepte pleinement sa condition au lieu de s’en plaindre, en rigole, et regarde tout s’effondrer.